Conclusion

En étudiant la famille depuis 1945, il est évident de noter de nombreux changements. La hausse du nombre de divorces et de séparations (qui devient comme une banalisation), l’essor des unions libres, l’épanouissement des familles monoparentales, recomposées ont « désinstitutionnalisé » la famille. Les rôles des membres de la famille ont changé : celui des femmes, qui ont gagné en autonomie et en parité vis-à-vis de leur conjoint ; ainsi que celui des enfants auxquels nous donnons actuellement une place plus importante dans le noyau familial.

Nous observons que cette révolution familiale ne s’est pas encore répandue au reste du Monde puisque l’étude des modèles familiaux des autres continents montre, certes quelques évolutions mais celles-ci sont beaucoup moins marquées que dans notre société. Il est bon de conclure en disant que les changements au sein des familles ont un lien étroit avec le cadre social et économique auxquelles elles appartiennent.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×